Select your location
Austria

Austria

Czech Republic

Czech Republic

Germany

Germany

Italy

Italy

The Netherlands

The Netherlands

Romania

Romania

L'étoile montante de l'IT Wallon

Rencontre avec Pierre-François Lovens pour La Libre Eco week-end - samedi 14.12.2019

MPA_libreco_16122019

Manuel Pallage, directeur général de NSI, évoque une "success story" méconnue.

1966: naissance le 11 décembre à Verviers.
1991: diplôme d'ingénieur en informatique (Université de Liège).
1992·2010: carrière dans plusieurs sociétés IT (Intrasoft, Star-lnformatic, CSB/Bull).
Mars 2010: Manuel Pallage devient l'un des deux directeurs généraux de NSI IT Software & Sevices.

A moins d'être très au fait du monde de l'informatique ou bien de fréquenter la rue de Bruxelles à Awans ou l'avenue de Finlande à Braine-l'Alleud, il est probable que vous ne connaissiez pas la société NSI. Si on vous dit que NSI a fêté ses 25 ans en 2018 et qu'elle clôturera l'année avec près de 750 collaborateurs, vous nous direz peut-être: "Ah bon, tout ça?" ... Il est vrai que, sur une terre wallonne constituée avant tout de TPE et PME, les entreprises qui emploient plusieurs centaines de personnes ne courent pas les rues!
NSI IT Software & Services fait partie de ces (trop) rares joyaux wallons actifs dans le secteur de l'informatique et, plus largement, du numérique. Cette société, fondée au début des années 1990 avec le soutien financier de Meusinvest (Noshaq, aujourd'hui), reste très discrète dans sa communication. Elle aurait pourtant de bonnes raisons de se pousser un peu du col. NSI peut en effet se targuer d'être une success story, au même titre qu'un Odoo ou une EVS pour ne citer que les deux cas souvent médiatisés.
"Lorsque nous avons été nommés en mars 2010 à la direction générale de NSI, Alain Wattier et moi -même, nous avions pour mission principale de faire croître la société", rappelle Manuel Pallage, qui, outre ses différentes missions déléguées en tant que directeur général, est devenu l'ambassadeur de NSI vis-à-vis de l'externe (pour la petite histoire, cet adepte des réseaux sociaux compte près de 50.000 followers sur Twitter et est un utilisateur assidu de Linkedln). En moins de dix ans, l'effectif de la société liégeoise est passé d'environ 190 personnes à près de 750! Et ce n'est manifestement pas terminé ... "Si, demain, 100 personnes, avec des profils liés à nos besoins, viennent frapper à la porte de NSI, on les engage!", lance-t-il en forme de défi adressé à une Wallonie qui, à ses yeux, ne valorise pas encore assez les métiers de l'IT et du numérique. "Le gouvernement wallon devrait décréter que la Wallonie veut devenir un acteur majeur de la révolution digitale et expliquer comment y parvenir. Si l'Estonie a réussi à le faire, la Wallonie doit aussi en être capable", tranche Manuel Pallage (qui depuis deux ans, fait partie des Digital Wallonia Champions).

Les clés du succès
Avec une croissance annuelle de ses revenus comprise entre 7 et 10 % ("notre chiffre d'affaires consolidé devrait être de 84 millions d'euros cette année"), NSI est parvenue à tirer habilement profit d'une stratégie alliant croissance organique et croissance externe. NSI, dont l'actionnaire majoritaire est le groupe IT limbourgeois Cegeka depuis dix ans (avec 67% du capital, Noshaq détenant le solde de 33 %), a pris le contrôle de plusieurs acteurs IT au cours des dernières années: Multidata (2011), Amster (2012), Open Belgium et Pixelixir (2017). Ces acquisitions lui ont permis d'atteindre, rapidement, une taille critique suffisante pour prétendre à des marchés de plus grande envergure, et non plus, seulement, le segment des PME. Il ne serait pas très étonnant que l'une ou l'autre nouvelle acquisition se produise à l'avenir, notamment dans la région de Charleroi.
Cette forte croissance n'a toutefois jamais poussé NSI à sortir de son pré carré: Bruxelles, Wallonie et Luxembourg. "La proximité géographique avec nos clients fait partie de notre réussite, au même titre que le talent des équipes, la culture d'entreprise et l'équilibre entre clients des secteurs public et privé", insiste Manuel Pallage qui vient de fêter ses 53 ans.
Le métier de la société dont l'administrateur délégué est le très discret Jean-Louis Rampen depuis près de 20 ans, s'est enrichi au fil du temps et des évolutions technologiques. Historiquement, NSI fournit aux entreprises des services informatiques assez classiques (ERP, intégration d'applications, infrastructures, consultance ... ).
Mais l'entreprise liégeoise intègre aussi, depuis quelques mois, des business units dédiées à la blockchain et à l'intelligence artificielle. Deux domaines où, une fois encore, Manuel Pallage regrette que la Wallonie ne soit pas plus ambitieuse.

"Si l'Estonie a réussi à le faire, la Wallonie doit aussi en être capable."
- Manuel Pallage - A propos du défi de faire de la Wallonie un territoire digital de référence

Start-up & rock 'n'roll !
Il n'y a pas que l'informatique dans la vie de Manuel Pallage ! Il y a aussi l'accompagnement de jeunes entrepreneurs (via du coaching au Venturelab, à Liège). la sélection de dossiers (via Leansquare) et l'investissement dans des start-up (TrustUp, Mod Devices ... ). Mais il y a surtout la musique dont Manuel Pallage est un grand fan. Un seul nom? Paul Weller (The Jam, The Style Council et en solo). Il a déjà son ticket pour le prochain passage du Britannique à Bruxelles. en juin 2020.

Rencontre avec Pierre-François Lovens
Paru dans La Libre Eco week-end – samedi 14 décembre 2019

Keep up to date about new posts

Do you want to keep informed about new posts?
Sign up and you will receive them by mail.